D’une part, contribuer à impliquer les militaires et leur famille dans la vie de la Ville de Sint-Truiden et ainsi de mieux la connaître.
D’autre part familiariser les habitants de Sint-Truiden et des communes avoisinantes avec les événements militaires en général et sur le territoire de la commune en particulier.
Les bons contacts entre militaires et civils ne peuvent seulement qu’amener à des événements et activités pouvant donner à la Ville et à toute la région le rayonnement nécessaire, tant au point de vue économique, socio-culturel et ou touristique.
Le tout cadrant d’ailleurs parfaitement avec la vision d’une armée devant s’ouvrir au civil.

Arrière-plan

On prétend parfois que Sint-Truiden est la ville la plus accueillante de Belgique pour les militaires. Ce titre – ou slogan – n’est certes pas inventé par les Trudonnaires eux-mêmes.

C’est une constatation émanant de nombreux militaires qui ont été affectés ici, soit comme militaire d’active, soit comme milicien, que ce soit à Brustem, soit à Bevingen ou encore à Saffraanberg.

Malgré la fermeture de la base de Brustem en 1996, nous tenons à l’honneur de garder ce titre grâce à « Saffraanberg »,c.-à-d. l’ex Ecole Royale Technique de la Force Aérienne, devenue l’Ecole Royale des Sous-officiers (ERSO) depuis l’année académique 2007-2008.

La présence de la seule école de sous-officiers de ce pays, depuis la fermeture des écoles de Dinant et de Zedelgem, a augmenté la présence militaire dans notre ville.

Dans ce contexte, il est important de garder des bons contacts avec l’ERSO de Saffraanberg et avec le 1er Wing de Beauvechain, qui a un parrainage avec la Ville de Sint-Truiden depuis le déménagement de la base aérienne de Brustem, en 1996.